Qui peut légalement cultiver du CBD en France ?


Rate this post

La consommation du Cannabidiol ou CBD est légalisée, mais sous certaines conditions et si elle est strictement utilisée pour des fins médicales, puisque le CBD est connu pour ses innombrables vertus thérapeutiques et notamment dans le traitement de la douleur ainsi que le soulagement des symptômes dépressifs. Ainsi, face à l’expansion de ce dernier sur le marché pharmacologique, de plus en plus de personnes sont en quête de produits à base de CBD qui sont organiques et proviennent d’une culture de chanvre bio, si l’idée de devenir cannabiculteur vous a déjà traversé l’esprit, et bien, nous pouvons vous aider à en savoir plus !

Tout savoir sur la législation de la culture du CBD en France

La loi reste ferme en ce qui concerne la production de cannabis en France et la légalisation de ce dernier doit impérativement répondre à une réglementation rigide, puisqu’une variété de cannabis seulement est autorisée à être cultivée, mais sous deux conditions principales : la première stipule que la teneur du THC (composant psychoactif) contenu dans le cannabis ne doit pas dépasser un seuil de tolérance estimé à 0,2 %, la seconde est que l’espèce de chanvre cultivée doit être conforme à l’article 2 de l’arrêté du 22 août 1990, portant application de l’article R. 5132-86 du code de la santé publique pour le cannabis (3).

Comment devenir cannabiculteur en France ?

Vous avez réussi à percer tous les mystères du cannabis et que vous vous sentez fin prêt à cultiver le vôtre ! Eh bien, vous êtes en mesure de réussir votre projet, à condition d’y mettre du sien et de fournir les efforts nécessaires.

Le cannabis est dérivé d’une plante herbacée au nom de Cannabis Sativa, cette dernière pousse généralement dans des zones tropicales et subtropicales telles que l’Afrique, L’Amérique centrale et latine ainsi que L’Asie, de nature très robuste, le chanvre doit être cultivé dans de bonnes conditions agricoles, bien que sa production soit désormais légalisée, les formalités administratives qui y sont rattachés sont rigoureuses et comprennent les conditions suivantes :

  • Les graines de chanvre utilisées dans la culture de votre champ doivent obligatoirement être certifiées par un organisme agrée tel que CCPSC ou la Coopérative Centrale des Producteurs de Semence de Chanvre.
  • La culture de chanvre doit être déclarée auprès de la Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre.
  • Le chanvre produit doit faire l’objet d’un contrôle pour évaluer sa teneur en THC.
  • Les fleurs et les feuilles de cannabis doivent être détruites.
  • Il est uniquement permis d’exploiter les graines et les tiges du cannabis dans la production.

La variété du cannabis que vous comptez cultiver répond parfaitement aux critères de réglementation soumise par la loi ? Eh bien, il ne vous reste plus qu’à passer à l’étape suivante et qui consiste à produire votre CBD, pour ce faire, vous pouvez employer plusieurs techniques agricoles, la plus utilisée reste la « méthode outdoor » et qui repose sur une culture en plein champ, en tant que producteur, vous devez prendre en considération plusieurs facteurs, dont la température, la terre, la fréquence d’arrosage ainsi que le niveau de lumière, il est également important de respecter ces conditions, car elles permettent d’obtenir une culture de chanvre fructueuse. Vous devez veiller par la suite à récolter vos plantes de chanvre au bon moment, lorsqu’elles arrivent à maturation.

Comment vendre du CBD en France ?

La vente de cannabis est une étape cruciale qui survient après sa production, pour placer vos plantes de chanvre sur le marché, vous devez obligatoirement posséder une licence de vente, votre cannabis doit donc provenir d’une culture biologique et qui répond aux critères de réglementation mentionnés auparavant, puisque ce dernier sera évalué par les autorités et les organismes concernés par la production de CBD.

Pour commencer, nous vous conseillons de trouver les fonds nécessaires pour votre projet, il est malheureusement difficile de se les procurer par prêt bancaire, mais une autre solution consiste à obtenir ces fonds au moyen d’investisseurs ou de capitaux privés. Ensuite, veillez à trouver un local adapté à la vente de CBD et qui dispose d’un haut niveau de sécurité, et cela, pour tout type de cannabis stocké. Enfin, vous devrez payer tous les frais d’application et de licence pour être en mesure d’ouvrir votre propre magasin, ces frais sont élevés et peuvent facilement vous décourager, d’où l’importance de prendre ce facteur en compte pour être bien préparé.

(Visited 11 times, 1 visits today)